Payer moins cher son assurance auto : 5 trucs et astuces

Payer moins cher son assurance auto : 5 trucs et astuces

Le prix d’une assurance auto dépend d’un certain nombre de critères. Il dépend tout d’abord de l’âge du conducteur ainsi que de son profil, notamment ses antécédents en matière de sinistre et son coefficient bonus-malus. La puissance et la valeur du véhicule entrent aussi en jeu lorsqu’il est question de mettre un prix sur une assurance auto. Il est par exemple plus coûteux d’assurer une berline puissante qu’une mini-citadine. En fonction des choix que vous allez effectuer, votre assurance sera plus ou moins chère. Vous estimez que le prix de votre assurance est trop élevé et vous souhaitez le faire baisser ? Voici 5 astuces qui vous permettront de réduire la note.

Comparateur Assurance Auto
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

1 – Bien choisir ses garanties

En matière d’assurance, les garanties constituent les protections dont vous pouvez vous prévaloir en cas de sinistre. Plus elles couvrent un grand nombre d’éventualités et plus vous êtes protégé. Cependant, les garanties superflues peuvent aussi peser lourd dans votre budget sans pour autant vous protéger. C’est pour cette raison qu’il est nécessaire de bien identifier vos garanties et de ne souscrire qu’à celles qui vous seront les plus nécessaires. Les compagnies d’assurance proposent un certain nombre de protections, allant de la responsabilité civile qui est la garantie de base, à la garantie vol et incendie en passant par la protection juridique et la garantie personnelle du conducteur. Selon la formule que vous choisirez, vous aurez l’occasion de sélectionner parmi ces garanties, mais plus vous en disposerez, plus la note sera élevée. La solution est donc de choisir les plus utiles en fonction de vos besoins. Pour commencer, vous devrez bénéficier de la responsabilité civile qui est obligatoire. Associée à la protection juridique, la formule de base devrait vous permettre d’assurer un véhicule d’occasion. Si vos besoins sont plus accrus, que ce soit parce qu’il s’agit d’une voiture récente ou que vous ne disposez pas d’un garage sécurisé, la formule tous risques peut être nécessaire.

2 – Jouer sur la franchise

La franchise en assurance auto est un concept mis au point par les assureurs dans un but dissuasif. C’est-à-dire qu’en laissant le client prendre à sa charge une partie des indemnisations en cas de sinistre, la compagnie s’assure qu’il fera très attention en conduisant. La franchise permet au client de réduire ou d’augmenter le prix de son assurance auto. Dans le cas d’une franchise élevée, la somme restant à votre charge sera importante en cas de sinistre, mais cela implique aussi une prime d’assurance moins chère. En revanche, avec une assurance sans franchise, la prime sera plus importante que la normale, mais en cas d’accident, l’indemnisation sera intégrale. Il vous suffit donc d’augmenter la franchise si vous souhaitez payer une assurance auto moins cher. Cela comporte cependant un risque puisqu’en cas de sinistre vous pouvez vous retrouver à payer une somme importante.

3 – Prendre une assurance auto au kilomètre

D’une manière générale, le prix d’une assurance est proportionnel aux risques que représente le dossier du client. Plus le profil est à risque, plus la prime est élevée, car elle devra compenser les éventuelles indemnisations que la compagnie devra accorder. L’un des facteurs qui aggravent le risque de sinistre concerne l’usage du véhicule. En effet, plus une voiture est amenée à servir, plus la probabilité qu’elle provoque un accident est élevée. Ainsi, les petits rouleurs ont tendance à payer leurs assurances auto moins cher. En optant pour une assurance au kilomètre, également connue sous le nom de forfait « petit rouleur », vous êtes sûr de ne payer que la couverture correspondant au nombre de kilomètres que vous avez parcourus dans l’année. Il est fréquent de trouver des offres sur le marché proposant un forfait kilométrique de moins de 8 000 km par an avec une réduction de prime d’au moins 40%.

4 – Bien choisir son véhicule

Les caractéristiques de la voiture influencent grandement le prix d’une assurance auto. Effectivement, les risques ne sont pas les mêmes d’une voiture à une autre. Un véhicule puissant demandera une certaine maitrise qui n’est pas forcément nécessaire avec une voiture de petite cylindrée. De ce fait, pour réaliser des économies sur votre cotisation, il est conseillé de choisir un véhicule à la motorisation relativement peu puissante. Dans la mesure où les risques d’accident sont moins élevés, les assureurs en tiendront compte lors de la tarification de la prime. D’autre part, l’âge du véhicule entre aussi en compte dans cette tarification. Une voiture âgée de 5 ans et plus sera moins coûteuse à assurer qu’une voiture neuve.

5 – Ne pas déclarer les sinistres mineurs

Qu’il soit petit ou grand, un sinistre aura pour effet d’augmenter votre prime d’assurance l’année suivante. En effet, cela constitue une augmentation des risques aux yeux de l’assureur. Comme ce sinistre sera sanctionné avec un malus, le tarif du contrat auto sera revu à la hausse. Sauf si vous décidez de ne pas les déclarer. Dans ce cas, il vous appartiendra de les régler à l’amiable. Cela semble préférable, car il peut être moins coûteux de régler vous-même les petits accrochages que de solliciter votre assurance pour après écoper d’une majoration de prime.

Vos commentaires ...