Assurance au tiers plutôt que tous risques pour faire des économie sur l’assurance auto

Assurance au tiers plutôt que tous risques pour faire des économie sur l’assurance auto

Choisir une assurance auto n’est pas toujours aisé étant donné qu’il faut savoir équilibrer prix et garanties. Parfois, les conducteurs se laissent tenter par la souscription à une assurance au tiers simple qui est certes moins onéreuse, mais qui est peu couvrante en cas de sinistres. A contrario, l’assurance tous risques propose le maximum de garanties et en contrepartie, son tarif est plus élevé. Quel est alors le meilleur contrat à adopter ?

Comparateur Assurance Auto
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Comment se calcule le prix d’une assurance auto ?

Au moment de choisir une assurance auto, les automobilistes ont tendance à se focaliser sur les prix. Ce qui est compréhensible étant donné que la prime reste une charge fixe qui pèse sur le budget automobile. Son coût est déterminé en fonction d’une multitude de paramètres à commencer par le type de véhicule à assurer. Un modèle puissant qui se classe sur une catégorie premium et qui a alors une valeur élevée sera nettement plus cher à assurer. L’assureur tient également compte de la zone géographique de circulation. Dans les localités qui enregistrent un niveau de sinistralité élevé, il s’avère que l’assurance auto est plus chère. Par ailleurs, l’assureur examine l’usage fait du véhicule. Sa tarification dépend de l’usage de l’auto : privé ou pour des trajets professionnels ou pour des trajets domicile-travail.

Le mode de stationnement est entre autres très important, car si la voiture se gare dans un endroit peu sécurisé, il peut subir plus de sinistres, ce qui fait augmenter la cotisation. Le profil du conducteur entre aussi en ligne du compte. Les personnes plus âgées qui ont une longue expérience au volant sont privilégiées par rapport aux jeunes conducteurs. Le bonus-malus est aussi pris en considération par l’assureur et si l’automobiliste est à l’origine de beaucoup de sinistres, cela a des répercussions sur sa prime. Enfin, l’un des derniers éléments qui influencent le prix porte sur la formule choisie. Il existe deux grandes catégories d’assurances auto disponibles sur le marché à savoir l’assurance au tiers et l’assurance tous risques. La première s’avèrera moins onéreuse.

Quelle différence entre assurance au tiers et assurance tous risques ?

Conformément à ce qui est stipulé dans le Code des assurances, le propriétaire d’un véhicule est tenu de souscrire obligatoirement à une garantie de responsabilité civile appelée aussi assurance au tiers. Un véhicule ne peut pas circuler sans cette couverture dont le rôle est de réparer tous les dommages causés au tiers lors d’un accident responsable. L’assurance s’engage ainsi à prendre en charge les préjudices matériels engendrés par la collision avec d’autres voitures ou immeubles ainsi que les préjudices corporels. Seules les victimes sont indemnisées. Le conducteur responsable qui a subi des blessures et dont le véhicule est endommagé n’a droit à aucun dédommagement. L’assurance ne prend pas non plus en charge les dommages subis par les biens appartenant au conducteur, les marchandises ou objets se trouvant dans le véhicule au moment de l’accident et les animaux transportés.

L’incendie, le vol, le vandalisme ou le bris de glace ne sont pas non plus pris en compte. La faible couverture offerte par cette assurance au tiers explique son tarif réduit. Pour profiter d’une meilleure protection, le conducteur devra se tourner vers l’assurance tous risques. Comme son titre l’annonce, ce contrat se veut le plus complet possible. En plus du minimum légal, il comprend un vaste panel de garanties : dommages corporels, dommages matériels, vol, vandalisme, incendie, catastrophes naturelles, protection juridique, dépannage et remorquage, etc. Évidemment, en échange de toutes ces garanties, les prix des cotisations sont plus élevés.

Quelle est la meilleure assurance auto ?

Entre l’assurance au tiers et l’assurance tous risques, les coûts peuvent aller du simple au triple. On comprend pourquoi la première offre attire beaucoup de conducteurs. Sauf qu’elle n’est pas toujours adaptée à toutes les situations. L’assurance au tiers est surtout recommandée pour les véhicules qui ont entre 8 à 10 ans. Comme la valeur de l’auto est plus faible, elle n’a pas besoin de la protection renforcée octroyée par l’assurance tous risques. Si le véhicule enregistre aussi un kilométrage très élevé, il n’a pas besoin d’être assuré en tous risques. Idem s’il est rarement utilisé.

Attention, étant donné que la formule au tiers offre peu de garanties, il est conseillé de choisir comme alternative l’assurance intermédiaire. Il s’agit d’une offre comprenant une garantie de responsabilité civile accompagnée de garanties supplémentaires : bris de glace, vol, vandalisme, assistance, contenu du véhicule, catastrophes naturelles, incendie… Elle représente un excellent compromis en proposant une couverture plus optimale par rapport à l’assurance au tiers avec des prix moins élevés que l’assurance tous risques. Ce contrat est recommandé pour les véhicules âgés de 2 à 8 ans. Idéalement, cette formule intermédiaire est à compléter avec une garantie personnelle du conducteur qui permet de bénéficier d’un remboursement sur les frais médicaux de l’automobiliste qui est à l’origine d’un accident responsable.

Vos commentaires ...